Culture: pour tous et par tous

Pour moi, la culture est le socle de notre identité commune, elle crée la cohésion sociale, le lien intergénérationnel, elle fait rire et pleurer, parle aux émotions, nous fait passer à une dimension plus large d’humanité. Je suis Municipale de la Culture; je suis éblouie par la richesse et la variété de l’offre culturelle de notre canton. Cette offre va en augmentant, avec des institutions, des festivals, des manifestations en tous genres, qui attirent un public nombreux, enthousiaste, jeune et moins jeune. Dans ce domaine, notre politique culturelle pour tous doit être poursuivie. Certains axes peuvent cependant être améliorés.

Culture partout

La culture est partout dans notre canton. Il y a bien sûr une grande concentration de manifestations ou d’institutions à Lausanne, dont la future Plateforme 10, navire amiral des musées vaudois, qui va rayonner, et attirer touristes et amateurs d’art de partout. Les autres villes et régions du canton ont, elles aussi, une activité culturelle dynamique.

  • L’Etat doit soutenir plus fortement les politiques culturelles du chef-lieu et des villes-centre. Le dialogue entre le canton et les villes de culture doit se développer ; les engagements pris doivent suivre; des conventions canton-commune-région devront être multipliées pour les institutions et associations d’envergure suprarégionale.
  • Des œuvres provenant de toutes les régions du canton seront exposées au sein du pôle muséal, à la gare de Lausanne. Pour que ces témoins de notre culture puissent être partagés par tous, des prêts ou expositions de ces œuvres devraient être organisées régulièrement dans les divers musées du canton. La mise en réseau internationale de Plateforme 10 est aussi à poursuivre.
  • La création artistique, si elle naît dans des écoles de renommée nationale, voire internationale, de notre canton, doit ensuite se poursuivre dans des lieux de spectacles et d’exposition, lors de conférences et d’ateliers ; l’Etat doit y apporter son soutien, de manière ciblée, et selon des critères bien établis. Si le financement des institutions est une tâche primordiale qui revient au canton, les artistes d’aujourd’hui doivent également bénéficier de soutiens propres pour leur travail de création, de lieux de travail répartis sur tout le territoire.

Culture pour tous et par tous

  • La Loi sur les Ecoles de musique (LEM) est un formidable pas en avant pour que tous puissent jouer de la musique, chanter, et que les professeurs soient reconnus à leur juste valeur. En sus de la musique, il y a de multiples autres formes d’expression artistique, pas forcément inscrites au plan d’études scolaire : elles doivent être encouragées.
  • L’accès par tous à la culture doit être facilité : la médiation, et la participation culturelle, pour que tous les publics, enfants comme adultes, suisses comme étrangers, puissent entrer en lien régulièrement avec la culture, sont importantes à développer, et à financer.
  • Les bibliothèques du canton ont un formidable potentiel d’échange de savoir. Leur logiciel, nouveau, doit permettre le lien avec le réseau romand, et aussi les échanges entre bibliothèques communales, régionales, scolaires ; avec la Bibliothèque Cantonale Universitaire en arrière-plan comme référence.

Patrimoine à valoriser

Nos vestiges romains, médiévaux, plus contemporains aussi, sont soit remis à des rénovations toujours ultérieures, soit dénaturés, détruits ou pas entretenus. Certes, le patrimoine doit être vivant. Il doit donc évoluer aussi, et même parfois ne pas être conservé. L’Etat est un acteur clé dans les décisions de préservation ; en ce sens, il devrait :

  • Faire que ses Services travaillent en partenariat pour la sensibilisation quant au patrimoine existant, et sa mise en valeur ; lever le moratoire des financements pour la rénovation des monuments historiques.
  • Faire procéder à la notation des immeubles remarquables des XIX et XXe siècles du canton.
  • Mettre les moyens, non seulement pour des fouilles archéologiques, mais  pour l’accessibilité à tous des éléments remarquables en résultant.
  • Poursuivre le travail de mise en valeur du patrimoine immatériel de notre canton.

 

Expérience

  • Municipale de la Culture à Nyon

Membre des Conseils ou comités suivants :

  • Fondation pour les Arts et la Culture, Nyon
  • Conservatoire de l’Ouest vaudois, Nyon
  • Fondation pour le Musée du Léman, Nyon
  • Fondation Abraham Hermanjat, Nyon
  • Association des Amis des Musées de Nyon
  • Association de la Fête de la Musique de Nyon
  • Comité de Nyon Région Tourisme

Membre de Commissions parlementaires ayant étudié la Loi sur les écoles de musique, le crédit d’étude préalable pour le Musée des Beaux-Arts à Lausanne, le décret pour l’installation de l’ECAL à Renens, des interventions parlementaires pour la dation en matière d’impôts, la mise en valeur de fouilles archéologiques, …