Economie / Emplois : revenir aux fondamentaux

Notre taux de chômage est relativement bas et stable ; toutefois l’économie et l’emploi seront les dossiers chauds de la prochaine législature. Nous en avons les prémices avec des nouvelles récentes ; par exemple Generali qui soi-disant délocalise 100 postes de Nyon à Zurich, alors qu’il procède à des licenciements. Le modèle de l’emploi stable perd de son ampleur. Une forte précarisation s’annonce, avec toujours plus de contrats temporaires, de stagiaires. Ces changements se font sentir dans tous les domaines. L’Etat a son rôle à jouer, autant par la législation qu’il édicte et doit faire respecter, qu’en tant qu’acteur économique.

Utiliser le levier de l’Etat pour contrôler les sous-traitants, éviter le dumping salarial, et garantir l’équité de traitement

  • Faire de l’Etat un acteur exemplaire, notamment par les entreprises qu’il mandate, comme à travers son propre fonctionnement (équité salariale, emploi de stagiaires et apprentis, auxiliaires).
  • Mettre en œuvre, dans les divers départements de l’Etat, la charte liant Etat, communes, syndicats et fédération patronale, pour davantage d’éthique dans les marchés publics (contrôle des sous-traitants). 
  • Augmenter les contrôles et faire en sorte que toutes les entreprises appliquent les règles du jeu. Le dumping salarial, comme le travail au noir, sont à combattre avec beaucoup plus d'efficacité.

Impliquer l’ensemble des acteurs économiques, et veiller au respect du droit du travail (en regard des codes, lois et autres dispositions du droit du travail)

  • Comme cela a été fait par la Ville de Nyon, être acteur afin que des conventions collectives (CCT) soient signées dans le secteur de la vente, et d’autres domaines des services.
  • Rencontrer régulièrement les multinationales, qui ont choisi notre canton, et les informer de nos lois concernant l’apprentissage, les stages, ou autres emplois d’insertion ou de réinsertion. Elles doivent respecter le droit du travail, aussi pour les licenciements.
  • Contrer le style d’emplois « Uber », en dehors du droit du travail, des assurances sociales, et du paiement d’impôts. Adapter les lois et normes pour une équité de traitement de tous les acteurs économiques. 

Garder un service public fort sur l’ensemble du territoire

  • Rendre plus présent l’Etat de Vaud à Berne, dans ses relations avec le Département de l’économie, s’opposer à la stratégie de démantèlement des ex-régies fédérales (la Poste et CFF). 
  • Utiliser des nouveaux moyens de communication pour l’administration cantonale, afin de sauvegarder des emplois, et des prestations publiques, sur l’ensemble du territoire, aussi dans les régions périphériques. 


Expérience

  • Membre du comité de l’association Pro-jet, pour la socialisation et l’insertion professionnelle des jeunes et moins jeunes
  • Économiste de formation. Dix ans de travail dans le secteur privé, dans le domaine des comptes, des planifications financières et des directions administratives.
  • Municipale de l’urbanisme, et des finances ; à ce titre en charge des liens avec les entreprises, les entrepreneurs, les commerçants, les agriculteurs. 
  • Conclusion d’une CCT pour les ouvertures des commerces à Nyon.
  • Membre des Conseils d’administration de CGN – Compagnie générale de navigation, CIP –Caisse intercommunale de pension, TRN – Téléréseau de la région nyonnaise
  • Participation au renouvellement de la CCT des collaborateurs de la CGN
  • Participation à la commission d’enquête parlementaire sur la BCV
  • Participation à des commissions parlementaires, telles celles concernant les lois sur les participations, la BCV, l’aide au développement économique…


Interventions parlementaires