Fabienne Freymond Cantone

Membre de la Municipalité de Nyon depuis 2006, je suis aussi administratrice auprès de la Banque Cantonale Vaudoise. Mère de 3 enfants, je suis et ai été impliquée à tous les niveaux de la politique, du communal, cantonal au fédéral, du régional à l’intercantonal, de l’association locale à l’agglomération franco-valdo-genevoise.

Ce que je veux et ce que j’aime:

  • aborder des sujets nouveaux

  • changer les choses, petites ou grandes

  • être à l’écoute

  • avancer

  • rassembler

en influant, faisant décider ou décidant, dans le bon sens pour toutes et tous.

Photographie par Tiffany Pagès

Photographie par Tiffany Pagès

Biographie

1963
Naissance à Nyon, fille d’un instituteur et d’une employée d’administration.

1982
Une année de jeune fille au pair aux USA.

1985
Obtention de mon Master en économie politique.

1990
Après 5 ans de voyages autour du monde liés à mon emploi d’auditrice interne auprès d’une grande société américaine, déménagement à Lugano. Je suis devenue quadrilingue après ces divers séjours professionnels à l’étranger (français, allemand, anglais et italien).

1995
Naissance de ma fille aînée et retour à Nyon.

1997
Entrée au Conseil communal, juste après la naissance de ma seconde fille.

2002
Elue au Grand Conseil vaudois, mon fils a 3 ans.

2006
Conseillère municipale et députée, il s’agit de concilier vie familiale et professionnelle … c’est toujours un défi d’actualité.

2010
Nommée parmi les 100 personnalités qui font la Suisse romande (Forum des 100 de l'Hebdo).

2011
Réélection au 1er tour à la municipalité, suivie peu après d’un diagnostic de cancer du sein.

2012
Réélection au Grand Conseil vaudois : tout va bien, mon expérience de maladie m’a renforcée.

2016-2017
Belles réélections à la Municipalité de Nyon et au Parlement vaudois.

2018
Nommée représentante de l’Etat auprès du Conseil d’administration de la BCV ; démission conséquente de la députation et de plusieurs mandats dans des sociétés et associations.
 

 

A l'aise avec les chiffres

De formation économique, je tutoie les chiffres dans mes activités professionnelles autant que politiques.

A partir de 1985, après l’obtention d’un Master d’économie politique à l’Université de Genève, j’ai été auditrice interne et externe pour la société de conseil américaine Arthur Andersen. De 1989 à 1995, j’ai travaillé à la Banca della Svizzera Italiana (BSI) à Lugano, notamment en tant que collaboratrice du président du Conseil d’administration. Après être entrée au Conseil communal de la ville de Nyon en 1997, je suis devenue municipale des finances en 2006. J’ai tenu les cordons de la bourse jusqu’en 2011. En tant que députée au Grand Conseil, j’ai été membre de la Commission d’enquête parlementaire sur la BCV en 2003 et 2004. J’ai ensuite fait partie de la Commission des finances de 2007 à 2012 ; et en 2017-2018 présidé la Commission de gestion du Parlement vaudois. Je suis entrée en 2016 au sein du Conseil d’administration de la CIP – Caisse Intercommunale de Pensions et en 2018 à celui de la Banque Cantonale Vaudoise.

Pourquoi la politique et le PS ?

La source de ma passion pour la politique remonte aux temps des combats antinucléaires. Il m'a toujours plu de réfléchir et d'agir pour que des volontés politiques soient traduites en des politiques publiques. Des convictions propres peuvent faire avancer un peu notre humanité soit au niveau local, puis global, voire inversement, vers un monde meilleur.

Mon engagement s'est intensifié dès 1997, lorsque j'ai levé le pied professionnellement et que ma famille s'est agrandie. Depuis, j'ai gravi divers échelons politiques, me passionnant pour des dossiers aussi bien de politiques familiale et sociale, économique qu'environnementale.

C’est le Parti Socialiste, depuis toujours, qui me semble le meilleur pour défendre mes convictions.

Le Parti Socialiste est très riche en personnalités aux convictions fortes, parfois très variées sur l’axe gauche-droite, mais tellement complémentaires! C'est le parti qui fait avancer le plus la cause du développement durable. Il réserve aussi aux femmes la place qui leur revient. Cette moitié de notre société est bien oubliée aujourd’hui encore, je peux en témoigner personnellement ! C’est grâce au PS qu’il y a eu et qu’il y a encore nombre de progrès sociaux. C’est un parti à la fois global, avec une présence dans la plupart des pays du monde, et local, avec une représentation forte dans de nombreux exécutifs et législatifs communaux.

 

Questionnaire de Proust

Un moment de bonheur ?
Voir rire des enfants, mais aussi tout simplement passer un bon moment avec des gens, amis ou inconnus

Votre principale qualité ?
L’optimisme

Votre principal défaut ?
J’ai la tête dure !

Comment vous déplacez-vous ?
Le plus possible à pied et en transports publics; la voiture reste utile quand je dois combiner plusieurs déplacements. J’adore le train, et les bateaux de la CGN.

Où faites-vous vos courses ?
Pratiquement toutes à Nyon ; j’aime faire les courses dans un endroit où l’on peut discuter avec les gens. J’ai cependant découvert les achats en ligne de produits régionaux ; toute la famille en apprécie la qualité.

Comment conciliez-vous vie familiale et professionnelle ?
J’ai un agenda qui tend toujours à déborder, ce qui demande une grande capacité de jonglage pour concilier mes horaires avec ceux de ma famille. Mes enfants grandissant, ceux-ci deviennent aussi plus indépendants, et me laissent quelques plages de liberté, que je remplis bien vite.

Votre hobby ? 
Aller à la rencontre d’autres cultures, y compris parfois sous d’autres latitudes. Mon premier boulot, celui d’auditrice interne, m’a emmenée dans toutes les parties du monde ; de fait, j’aime le contact, l’émerveillement et/ou le questionnement que procure la différence.

Votre écrivain favori ? 
Marcel Proust, qui arrive à nous rendre tout perceptible, même les odeurs !

Votre compositeur favori ? 
John Lennon ; indissociable cependant de Paul Mc Cartney.