Egalité femmes - hommes

Le fondement de mon engagement politique est la lutte contre l’injustice en général, et plus particulièrement contre celle résultant de l’inéquité de traitement entre femmes et hommes. J’ai été très active politiquement dans ce domaine, et vais continuer à l’être en mode plus militant. 

 
Manifestation nationale pour l’égalité salariale à Berne le 22 septembre 2018

Manifestation nationale pour l’égalité salariale à Berne le 22 septembre 2018

 

Malgré des avancées légales, en Suisse, et dans différents cantons, rien n’a encore vraiment changé. Les salaires sont toujours de 12 à 20% plus bas pour les femmes, selon les paramètres pris en compte (salaire moyen ou salaire médian). Le plafond de verre empêche les femmes d’accéder à des postes clés dans les entreprises. Le partage des tâches du couple à la maison n’est de loin pas la règle. Certains métiers restent l’apanage d’un genre plutôt que l’autre. Mais surtout les femmes sont encore et toujours victimes de la violence domestique, statistiquement beaucoup plus que les hommes. Une violence parfois mortelle.

Des lois ont été votées, des outils développés pour mesurer l’égalité salariale, le fléau de la violence domestique est reconnu. Maintenant, il faut que les choses changent sur le terrain: égalité salariale réelle, nominations de femmes dans les hautes directions d’entreprises de l’État et dans l’économie privée, places de crèches disponibles sur tout le territoire, fiscalité du couple égale à celle des célibataires, véritable ouverture du temps partiel aux hommes, congé parental digne de ce nom… le potentiel de changements est vaste.

La grève des femmes du 14 juin 2019 est un moment clé pour montrer notre détermination, solidarité et volonté de faire bouger les choses vers l’évidence. Par ailleurs, je suis convaincue que les avancées dans cette égalité femmes-hommes vont avoir un effet d’entrainement pour la lutte contre toutes les autres inégalités... Allons-y, nous en avons assez du paternalisme et de l’injustice crasse qui perdure !


Expérience

  • Ma vie de femme, de fille, de mère, de parente, amie, collègue, collaboratrice, députée, municipale des ressources humaines à Nyon, administratrice de diverses sociétés…

  • Membre fondatrice de l’unité d’accueil pour écoliers de la Balle au Bond à Nyon, j’ai vécu et vu la difficile conciliation entre vie familiale et professionnelle. Pour toutes et tous, j’ai contribué à apporter une solution, qui, des années après, est toujours appréciée : un lieu d’accueil chaleureux, dynamique, accessible à tous les enfants, avec un projet pédagogique de qualité, reconnu par la Fondation d’accueil de jour des enfants du canton de Vaud.

Actions

Mon action politique a été féconde sur le sujet de l’égalité femmes-hommes. Elle s’est traduite par des interventions que l’on peut résumer sur trois principaux axes:

  1. Égalité salariale dans l’administration cantonale vaudoise et dans les institutions et sociétés subventionnées et soumises aux marchés publics

  2. Parité à rechercher par l’État de Vaud lors de la nomination de personnes aux hautes fonctions dirigeantes de participations étatiques

  3. Violence domestique : prévention, lutte, soutien, accompagnement des victimes et des responsables des violences.

A la suite de mes interventions, la loi vaudoise et les pratiques de l’administration cantonale ont été modifiées, avec notamment :

  • Le contrôle de l’égalité salariale des entreprises et des entités avec lesquelles l’Etat traite.

    Un dispositif de contrôle a été pensé et mis en oeuvre suite à ma motion renvoyée au Conseil d’Etat en 2006. Il va entrer en vigueur dès 2020.

  • Le volontarisme politique du Conseil Etat dans ses nominations dans des conseils d’administration. Voir mon blog sur le sujet

  • Et des progrès certains suite à mon postulat sur la formation continue à instituer tout au long de la chaine pénale.

    La coordination entre les acteurs de la Justice, du Ministère public, de la Police et de diverses organisations œuvrant dans le domaine s’est améliorée, et les formations suivies par les représentants des métiers touchant aux victimes de violences domestiques se sont multipliées.

Interventions parlementaires